Actualités

paru le 16 septembre à 8:47
Un courtier immobilier ? Pour quoi faire ?

Un courtier immobilier ? Pour quoi faire ?

Quel propriétaire n’a jamais pensé : « Moi, passer par un courtier pour vendre mon appartement ? On se demande bien pourquoi ! » Vraiment ?

Le marché immobilier n’est pas facile d’accès. Le prix « juste » d’une villa ou d’un appartement est une notion qui varie dans le temps et l’espace selon de nombreux critères. Beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs sans relation avec la qualité ni même l’état du bien en question : le lieu d’implantation et l’état de la demande environnante, les conditions d’octroi de crédit du moment, l’évolution législative, le niveau des taux hypothécaires. Sommes-nous dans un marché d’offre ou de demande ? Et de quelle ampleur ? Etc.

Une régie immobilière digne de ce nom suit le marché avec attention pour que ses courtiers soient toujours performants. S’adresser à un tel professionnel permet dès lors d’éviter les deux écueils majeurs de ce type d’opérations : d’abord entrer sur le marché avec un bien sous-estimé et renoncer ainsi à une part de la valeur de son bien ou, au contraire, proposer un prix initial trop élevé et rester avec un bien qui ne se vend pas; qu’il faudra le retirer du marché avant d’y revenir avec un prix plus adapté qu’il faudra probablement encore baisser… car le marché a de la mémoire. Perte de temps, perte d’argent.

Le courtier apporte de surcroît conseil et assistance aux deux parties dans tout ce qui permet de faciliter la vente : pré-choix des candidats, crédit bancaire ou autre, notariat, assurances diverses, contacts selon besoin, etc.

Bénéficier de l’ensemble de ces avantages explique bien pourquoi la plupart des opérations sont préparées par des courtiers. Reste à bien choisir le sien ! Et donc à bien choisir d’abord la Régie immobilière à laquelle s’adresser. Ce sera l’objet d’un autre éditorial.

Patrice Galland