Actualités

paru le 17 octobre à 10:16
Article Agefi du 17.10.2014

Les régies immobilières face au ralentissement

Le ralentissement du marché se fait sentir dans tous les domaines de vente de bien immobilier. La BNS et les banques ont mis en place divers instruments et mesures pour freiner le boom de l’immobilier.

La promotion immobilière, qui a attiré beaucoup de courtiers indépendants, est en forte diminution car la demande d’achat pour des appartements neuf de 4 pièces et plus est en baisse. Les premiers à sentir cette diminution sont les courtiers indépendants qui ont profité de la forte activité du marché jusque dans les années 2011.

Le marché de la revente reste celui des agences bien implantés avec un réseau fort. La revente d’un bien immobilier est un vrai métier, c’est pour cela aussi qu’il existe le brevet fédéral de courtier en immeubles auprès de l’USPI Formation. Il est enseigné que les intérêts du vendeur doivent être respectés et protégés de même que ceux de l’acquéreur. Avoir ces valeurs et cet enseignement permet de garantir une bonne et correcte transaction. Galland & Cie en fait sienne.

Le prix de revient est un élément absolument déterminant pour aborder le marché comme il faut aujourd’hui. Estimer un bien immobilier à sa juste et réaliste valeur vénale, exige un savoir faire professionnel. S’y ajoutent la connaissance du marché local, son niveau et le suivi de son évolution, nécessaire pour proposer un prix de vente adéquat.

Galland & Cie bénéficie donc de sa réputation et de la durée de sa présence sur le marché. Employer des professionnels formés, diplômés et expérimentes, permet de pouvoir créer un sentiment de confiance envers ses clients.

Le marché du courtage va donc à nouveau s’assainir progressivement, pour la plus grande sécurité des propriétaires ou de ceux qui entendent le devenir.

 

Ceci est un résumé de l’article que vous pouvez lire ici.